• SIRH : les collectivités territoriales, des entreprises comme les autres ? SIRH : les collectivités territoriales, des entreprises comme les autres ?
    SIRH
    SIRH
    1780 Vues
    24/06/2015
    GTHO

    Le secteur public en général, et les collectivités territoriales en particulier, ont longtemps fait l’objet d’un marché spécifique en matière de SIRH. A l’heure où les enjeux RH évoluent et se « digitalisent », les contours s’estompent et le secteur privé devient alors source de bonnes pratiques.

     

     

    Public et privé, une frontière historique en matière de SIRH…

     

    Gestion des arrêtés, pré-liquidation, régime indemnitaire, nouvelle bonification indiciaire, … Ces termes vous semblent abscons ? C’est parce qu’ils sont propres à la paie du secteur public. Et ils expliquent le cloisonnement des offres de service SIRH entre les secteurs publics et privés, qui date d’une époque où la gestion administrative et la paie étaient les fonctions principales attendues d’un SIRH.

     

     

    … qui s’estompe dès que l’on parle de gestion du capital humain

     

    Les temps ont changé, les pratiques digitales également. S’il est resté un pilier nécessaire d’un SIRH, l’administratif n’est plus suffisant !

     

    Les nouveaux enjeux des SIRH portent désormais sur le développement du capital humain et l’innovation en matière de service rendu aux clients internes de la DRH, qu’ils soient salariés ou agents. Et les collectivités territoriales n’échappent pas à cette tendance qui gomme progressivement les frontières historiques entre les secteurs.

     

    Car, lorsque l’on parle formation, compétences, self-service ou dématérialisation, les attentes des utilisateurs sont les mêmes : simplicité d’utilisation, simplification et unification des démarches, meilleure exploitation des informations.

     

    Et, si les SIRH des collectivités territoriales accusent généralement un certain retard en matière de services innovants, les acteurs RH en ont souvent parfaitement conscience et appellent de leurs vœux une modernisation de leur offre.

     

     

    Opérer ce changement dans un contexte économique contraint : Mission impossible ?

     

    Est-ce réaliste dans un contexte de réduction des dotations qui pèse sur les budgets des collectivités ? Oui, à condition de choisir ses combats.

     

    Les collectivités procèdent alors souvent en deux temps :

     

    • L’exploration, qui consiste en une étude de marché des pratiques, portant à la fois sur les autres collectivités et les entreprises du secteur privé. Ces dernières, parce que plus mûres dans leurs démarches et plus modernes dans leurs outils, constituent un benchmark de choix pour les collectivités qui souhaitent combler leur retard et s’aligner sur les pratiques les plus innovantes.

     

    • La priorisation en fonction des enjeux et échéances propres à la collectivité, mais également, des leviers de ROI potentiel. L’attractivité externe, la gestion des carrières, le développement d’une offre e-learning, le pilotage des données RH sont autant de thèmes clés qui se prêtent parfaitement à des projets SIRH innovants… et dans un contexte de recherche d’économies, des choix s’imposent !

     

     

    L’alignement des priorités d’évolution avec les besoins stratégiques des collectivités permet donc in fine de construire une feuille de route conciliant l’objectif de modernisation du SIRH et le réalisme budgétaire.

SIRH Déploiement Projet Aide au choix Collectivités territoriales