• Rétrospective sur la fonction pilotage social Rétrospective sur la fonction pilotage social
    RH / Finance / Pilotage Social
    RH / Finance / Pilotage Social
    644 Vues
    15/02/2017
    YTHI

    Le rôle de conseil RH et SIRH d’Althéa donne un poste d’observation instructif sur l’évolution des organisations chez nos clients. C’est le cas en particulier pour la fonction de « contrôle de gestion social » (CGS) qui s’est radicalement transformée dans la dernière décennie et est promise à un bel avenir !

    Au fil du temps, la fonction de pilotage social a eu des commanditaires différents, des objectifs différents, prouvant que  cette activité est encore aujourd’hui en pleine transformation. 

     

     

     

     

    Le Contrôle de Gestion au sein de la Direction Financière

     

     

     

    Avant d’exister à travers une dénomination propre, le pilotage social était une activité intégrée au contrôle de gestion financier. Le suivi des coûts de personnel était réalisé de la même manière et par les mêmes acteurs que les coûts de matières premières ou les investissements de machines.

     

    C’est à partir des années 1990 que la réflexion sur les indicateurs spécifiques au domaine RH s’est réellement développée avec les apports de Norton et Kaplan ou Martory, en France.

     

     

     

    Un producteur d’indicateurs légaux, au service de l’administration

     

     

     

    Avec la mise en place du bilan social, de divers indicateurs obligatoires (loi NRE – 2001), et plus tard le rapport égalité Hommes-Femmes (2014), le contrôle de gestion directement consacré aux sujets d’administration du personnel s’est développé. A tel point que dans les plus grandes entreprises, la fonction est devenue autonome et hiérarchiquement rattachée à la DRH. Cependant, pendant longtemps, l’objectif principal était de produire des informations pour l’administration, les instances représentatives du personnel ou éventuellement le niveau Corporate. La fonction endossait trop rarement le pilotage opérationnel des ressources humaines.

     

    Dans le meilleur des cas, les données et analyses fournies par le contrôle de gestion sociale étaient au service des relations sociales, en vue de négociations obligatoires, ou de communication externe de l’entreprise, alimentant par exemple le rapport sur la Responsabilité Sociale et Environnementale.

     

     

     

    Un « Business Partner »pour la direction et les opérationnels ?

     

     

     

    Dans un contexte de recherche de performance sur les fonctions transverses, les directions des Ressources Humaines s’efforcent d’imaginer et mettre en œuvre les outils et politiques RH au service des opérationnels. Leur stratégie à long terme s’inscrit dans une démarche d’amélioration des pratiques managériales au service de la performance collaborative et ainsi étendre l’offre de service RH auprès de ses clients internes.

     

    Le pilotage social trouve ici sa vocation : il est idéalement placé pour aider les managers à devenir autonomes dans la gestion de leurs équipes et valider s’ils sont en écart ou non avec la stratégie de l’entreprise. L’objectif est double :

    • En direction de la stratégie de l’entreprise : construire les indicateurs qui rendront tangible la réalisation de la politique globale de l’entreprise.
    • En direction du management : mettre à disposition les informations concernant leurs équipes et les aider à définir les actions permettant d’atteindre les objectifs de l’entreprise, en matière de masse salariale, d’absentéisme, de turnover, de bien-être au travail etc.

     

    C’est pourquoi il est aujourd’hui primordial pour tout DRH de mener cette réflexion à propos du pilotage social à travers 3 piliers : le positionnement de la fonction dans son organisation, les outils SIRH dont il doit disposer pour piloter sa politique et le choix pertinent de ces indicateurs RH.

     

     

     

    Si cette thématique vous intéresse, découvrez aussi : 

     

     

    Les indicateurs sociaux : du contrôle de gestion aux développements récents du pilotage et du reporting

     

    Controleur de gestion : référentiel métier de la fonction RH

     

    La GTA pour la productivité : l'état de l'A.R.T

     

    La BDES (Base de données économquse et sociales) : au service de votre pilotage social et RH ?

     

     

     

    Conseils bibliographiques :

     

    • KAPLAN R., NORTON D., Le tableau de bord prospectif, Éditions d'Organisation, Paris, 1998

     

    • KAPLAN R., NORTON D., Comment utiliser le tableau de bord prospectif, Éditions d'Organisation, Paris, 2001

     

    • MARTORY B., Contrôle de gestion sociale, Vuibert, Paris, 1990

     

    • MARTORY B., Tableaux de bord sociaux, Éditions Liaisons, 1993
Mobilité Planification Digital RH GTA Productivité ROI Bien-être Indicateurs Digital Planification