• Réseau social d'entreprise : un effet de mode ? Réseau social d'entreprise : un effet de mode ?
    RSE
    RSE
    2596 Vues
    15/04/2015
    PPAU

    Porté par ses fonctions régaliennes, la fonction RH est parfois, voire souvent, absorbée par la gestion des relations sociales réglementées et par les fonctions d'administration. Néanmoins depuis quelques mois de nombreux articles font du DRH le fer de lance de la mise en place de pratiques digitales en interne à l'entreprise via des Réseaux Sociaux d'Entreprise. Mais quand est-il, dans les faits ?  Un formidable levier de transformation de l'entreprise ou un effet de mode qui passera ? Tout dépendra de la façon dont les projets seront menés !

     

     

    Pas de doute, il faut s'emparer du sujet RSE

     

    Tout d'abord, chaque DRH a tout à gagner en facilitant la communication entre les salariés et l'entreprise. D'une part les dernières générations digitales natives n'attendent que cela, et ne se reconnaissent plus dans une représentation purement hiérarchique et linéaire de leurs activités. D'autre part l'entreprise lui sera reconnaissante d'avoir recréé des lieux d'expression et d'innovation.En effet, les réseaux sociaux d'entreprise sont l'opportunité de recréer du leadership et de l'innovation, là où le management et les processus les ont tués !

     

     

     

    Mais attention aux effets d'annonce et au projet mal construit

     

    Ne soyons pas naïf, après le Greenwashing qui a fait long feu, on assiste parfois au Digitalwashing. Mettre en place un réseau social interne reste un bon coup de communication pour faire « moderne ». les projets peuvent être très rapide tout en donnant une image positive à moindre coût, mais l'effet s'estompe aussi très vite voire devient négatif si le RSE ne sert pas à transformer l'entreprise : attention au projet SPOT qui ne s’accompagne pas d’une adaptation des pratiques managériales  ! 

     

     

    4 points clés pour construire son projet :

     

    1.   Faire du Test & Learn sur des périmètres précis avec des objectifs précis  par exemple accompagner via un RSE le déploiement d'un projet à l'international, l’utiliser pour mettre en place une organisation en mode projet …).

    2.   Définir les cas d'usages dans l'entreprise : Il s’agit ici de se poser les bonnes questions sur les sujets sur lesquels le RSE apporte une valeur ajoutée dans le processus de création de valeur de l’entreprise : que veut-on partager sur le RSE, quelles connexions avec les processus de l'entreprise, avec les outils applicatifs ?

    3.   Mettre du FUN, garder dans le RSE une communauté ou des lieux de partage associés à des moments de vie de l'entreprise.

    4.   Accompagner le changement en diffusant les modifications des pratiques managériales induites par le RSE et nommer des ambassadeurs pour accompagner le changement au plus proche du terrain (Un léger retournement de perspective que de se dire que le déploiement du digital passe avant tout par l'humain ! )

     

     

    L'émergence de ces nouveaux canaux de communication va pénétrer dans l'entreprise qu'elle le veuille ou non, d'ailleurs certains RH de grandes entreprises avouent consulter Linkedin pour avoir des informations sur les salariés de leurs propres entreprises ! Les organisations doivent se réapproprier cette matière en réinternalisant les échanges dans leurs environnements propres.

     

    Enfin, les RSE sont aussi un  formidable moyen de recréer du sens collectif à l'aventure de l'entreprise.

     

     

Digital HR World RSE Collaboratif