• Re Formez au SIRH ! Re Formez au SIRH !
    RH
    RH
    1567 Vues
    04/11/2015
    GBLA

    Il est maintenant acquis que l’accompagnement du changement lors des projets SIRH est une condition sine qua none de réussite. Outre la communication, la formation est un élément fondateur du change management. Elle fait l’objet d’une attention particulière notamment en termes de …

     

    • Public visé.

     

    • Contenu pédagogique.

     

    • Techniques d’animation.

     

    • Modalités de dispense (distancielle, présentielle).

     

    • Timing d’exécution versus démarrage effectif pour la rendre la plus efficiente.

     

    … afin d’assurer la bonne compréhension et utilisation de l’application SIRH de l’entreprise de demain.

     

     

     

    Alors pourquoi autant d’efforts pour partager, impliquer, susciter l’adhésion lors des constructions de projets et si peu d’actes de continuité de formation une fois les applicatifs mis en service ? Cet anachronisme est d’autant plus surprenant que les facteurs de changement en fonctionnement récurrent sont très nombreux :

     

     

    • Turnover des équipes utilisatrices : front office (salariés, managers) comme back office (gestionnaires et administrateurs).

     

    • Nouvelles versions applicatives et nouvelles fonctionnalités.

     

    • Reprise des « mauvaise habitudes ».

     

    • Routine et facilité.

     

     

     

     

    #client : « le turn-over de mes équipes de gestion a été de 60% sur mon SIRH en 5 ans ; je ne sais plus mesurer la capacité des équipes à utiliser le SIRH, il faut tout reprendre. »

     

     

     

    La courbe de préhension des applicatifs

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quels moyens pour assurer l’efficience d’utilisation de mon SIRH ?

     

     

     

    L’accompagnement post projet en termes de formation est donc essentiel pour pérenniser l’utilisation efficiente du SIRH. Quels moyens mettre en œuvre pour assurer cette fonction ?

     

     

     

    #1 - Impliquer ses utilisateurs dans une optique collaborative

     

     

    La meilleure manière d’assurer la pérennité est avant tout d’impliquer les premiers acteurs concernés ! En effet, qui est le mieux placé que les utilisateurs finaux pour dégager les problématiques quotidiennes permettant de cibler les actions de formations nécessaires ?

     

     

    Leur implication directe est le point de départ de la création d’un cercle vertueux bénéficiant à l‘entreprise, permettant notamment de :

     

     

    • Identifier le niveau réel d’appétence des utilisateurs clé avec le SIRH en fonction de leurs retours,

     

    • Appréhender, de manière pragmatique et donc génératrice de valeur, quels sont les pain actuels afin de construire la road map du SIRH d’entreprise,

     

    • Créer du réseau entre les utilisateurs clé et susciter de facto de l’implication et de l’adhésion pour les temps à venir,

     

    • Identifier les potentiels relais formateurs parmi cette population, qui seront des leaders naturels du réseau construit, assis sur une véritable légitimité métier.

     

    Selon les périmètres fonctionnels, les moyens envisagés et la culture d’entreprise, la sphère de représentation peut s’étendre des gestionnaires aux managers voire même aux collaborateurs.

     

     

     

    #2 – Appliquer la méthode de formation récurrente qui me convient

     

     

    La stratégie de dispense de formation est très liée à :

     

     

    • l’éclatement géographique des salariés à former.

     

    • le type de populations et la pédagogie associée.

     

    • l’appétence des utilisateurs aux outils web.

     

    • la volonté de créer un réseau de formateurs relais, qui sera le poumon à terme de la réception / transmission d’informations dans le maillage de l’organisation.

     

     

    et plus globalement à la culture et aux valeurs de l’entreprise.

     

     

     

    Les outils historiques se sont agrégés de nouveaux modes de formation, intrinsèquement liés à notre ère numérique. Parmi l’éventail des solutions, citons :

     

     

     

    Les hommes

     

     

    • Le tutorat / compagnonnage : permet d’être dans une culture de relation et de diffusion de savoir-faire impliquant les acteurs concernés.

     

    • Les formateurs relais : permet la création d’un vrai pôle de savoir-faire applicatif et pédagogique, source de diffusion / réception des informations pour/du terrain.

     

     

     

    Les dispositifs :

     

     

    • Le e-Learning : idéal pour des niveaux simples d’utilisation de l’application.

     

    • Le WebEx : pour la gestion distancielle en conservant un lien entre le formateur et l’apprenant.

     

    • La base école : pour les formations présentielles, avec un jeu de données contextualisé et facilitant la compréhension par l’appréhension du réel.

     

     

     

    Le timing :

     

     

    • Des sessions pré positionnées à fréquence récurrente et connue, avec des inscriptions libres ou tutorées pour s’assurer que la logistique de formation est disponible pour tous et tout le temps.

     

     

    • Des sessions dédiées, pour des formations High Training sur des thématiques spécifiques.

     

     

     

    La phrase de fin ?

     

     

    « Rien ne prédispose plus au conformisme que le manque de formation » Gustave THIBON.

     

    Et si, en plus d’une efficience accrue de l’utilisation de mon SIRH, le cycle de reformation récurrente devenait un gage de création de nouveautés et de valeur pour nos entreprises ?

     

     

     

     

    Cette thématique vous intéresse ? Découvrez aussi :

     

     

    DRH : Quelle posture adopter en tant que sponsor d’un projet de refonte SIRH ?

     

     

    Apprendre en continu… pour ne pas oublier

     

     

SIRH Formation Conduite du changement Turn Over