• Phase de cadrage : La recette pour assurer le succès de votre projet ! Phase de cadrage : La recette pour assurer le succès de votre projet !
    Finance
    Finance
    1320 Vues
    20/02/2018
    VMON

    Qui n’a pas connu un projet, quel que soit l’organisation, arrêté quelques mois après son démarrage et/ou qui n’a pas atteint ses objectifs tant du point de vue opérationnel, organisationnel, financier ou humain ?

     

     

     

     

    Les indices expliquant ce constat convergent généralement vers une phase de projet essentiel mais souvent mal négociée voire oubliée : la phase de cadrage !

     

     

     

    Cette analyse peut surprendre certains lecteurs mais dans les faits, les consultants Althéa le constatent régulièrement quand nous intervenons auprès de nos clients dans les phases projet post-cadrage.

     

     

     

    Or, de par notre expérience éprouvée tant sur l’amont que l’aval des phases projet, la corrélation d’une phase de cadrage réussie et le succès d’un projet est avérée.

     

     

     

    Le cadrage, une phase projet à part entière !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien entendu, le prérequis est l’existence d’une phase de cadrage. Or nous constatons régulièrement soit son absence soit une fusion-absorption avec la phase projet suivante.

     

     

     

    Cette (quasi) absence est contre-productive au déroulé du projet, sans parler de son succès. En effet, ce moment du projet est capital dans la traduction d’une idée en projet à travers sa structuration et sa gouvernance.

     

     

     

     

    Les principaux évènements fondateurs ont lieu durant cette phase :

     

     

     

     

     

    • Le périmètre est confirmé,
    • Les bénéfices et les enjeux sont posés et partagés avec les directions concernées
    • Les principaux jalons du planning sont fixés,
    • Les parties prenantes sont identifiées et la comitologie projet est mise en place,
    • Les ressources internes et externes à allouer sont estimés,
    • L’analyse de risque et l’étude d’impact sont réalisées,
    • La dépendance avec des projets connexes et l’impact sont identifiés
    • La communication et l’embarquement des acteurs dans le projet sont organisés,
    • Le budget prévisionnel est évalué.

     

     

     

     

     

    En résumé, les fondations sont posées pour que la suite du projet puisse avancer sur des bases solides.

     

     

     

     

     

     

    Les 3 idées directrices d’un cadrage réussi

     

     

     

     

    Les fondations sont posées mais la réussite de cette phase n’est pas encore totale. En effet, il manque les éléments pour piloter et mesurer la suite des travaux et donc le succès (ou non) du projet.

     

     

     

     

     

    Les trois idées directrices, décrites ci-dessous, apportent ces facteurs décisifs et différenciants dans la réussite d’une phase de cadrage :

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Contexte : l’objectif est de collecter et de diagnostiquer l’organisation et la culture de l’organisation pour garantir la présence des prérequis d’une solution utilisable et profitable.

     

     

     

    Ambition : le but est de définir la cible souhaitée par l’ensemble des parties prenantes du projet mais également de construire la trajectoire réaliste et pragmatique en y associant les moyens à mettre en œuvre par comparaison avec la situation actuelle : « se donner les moyens à la hauteur de ses ambitions »

     

     

     

     

     

    Ne pas omettre une recherche approfondie des bénéfices qui seront les fils conducteur tout au long du projet.

     

     

     

     

     

    Critères de succès :une liste priorisée des critères (ex : financiers, humains, sociaux) est établie permettant de mesurer les gains du projet depuis la ligne de départ jusqu’à la ligne d’arrivée. Ce tableau de bord, faisant office de « Juge de paix », a vocation à être suivi bien au-delà de la fin du projet dans une optique de confirmer les gains réalisés avant et après le projet.

     

     

     

     

     

    Les succès reposent également sur les capacités à changer.

     

     

     

     

     

     

    La mise en œuvre de cette méthodologie durant cette phase de projet stratégique créée donc une ligne directrice partagée et adaptée à chaque fois au contexte client, afin de garantir une meilleure appropriation du cadre défini.

     

     

     

     

     

    Le tableau de bord objective les gains constatés par rapport aux objectifs tout en n’omettant pas dans la construction des critères une explication à toutes les parties prenantes dans le but qu’un et un seul langage commun soit parlé.

     

     

     

     

     

     

    Avec cette démarche mise en œuvre par Althéa, le taux d’échec des projets diminue en raison d’une meilleure contextualisation, et connaissance de la direction du projet et des moyens alloués par les acteurs projet, associée à des mesures régulières de la performance du projet par rapport aux objectifs affichés.

Finance Projet Performance DAF Performance Pilotage DAF