• Partenariat stratégique entre Microsoft et Flunch sur le menu Démarrer* Partenariat stratégique entre Microsoft et Flunch sur le menu Démarrer*
    Digital
    Digital
    3944 Vues
    01/04/2015
    DVEL

    L'annonce est inattendue, mais pragmatique pour l'éditeur américain et la chaîne de restauration nordiste.

     

    En perte de vitesse sur le marché des OS face à Google et Apple, et en pleine confusion sur le maintien de son menu Démarrer dans Window10, la firme de Redmond a choisi de s'allier à une réelle référence du menu pour l'accompagner sur la durée !

     

     

    "Ils ont une expérience de menu sur le fond et la forme qui nous manquait" précise Satya Nadella, qui a pris les rênes de Microsoft courant 2014.

     

    A l'origine, l'idée vient de la fameuse Direction Innovation, pour qui le partenariat va plus loin :

     

     "Dans les échanges nous nous sommes aperçu que Flunch avait des résultats incroyable en terme d'innovation. Avec seulement un ingrédient, la pomme de terre, ils ont développé une dizaine d'applications : hachis, frites, purée, salade ... ce sont des créatifs purs, si on remplace la patate par de l'html5, le Windows Store va proposer de nombreuses nouveautés et nous permettre de redevenir compétitif !"

     

     

    Pour Flunch, c'est un choix stratégique osé 

     

    Côté opportunités, les plats et desserts Flunch seront directement intégrés dans la suite bureautique Office au travers du fameux ruban d'actions "à côté de l'icône Smartart pour Word et Powerpoint, et du tableau croisé dynamique dans Excel" nous informe le DSI.

     

    Sur les réseaux sociaux Yammer et Sharepoint, des applis de géolocalisation seront inclues pour repérer le restaurant le plus proche.

     

    Côté gestion des risques, dans les restaurants, vous aller voir disparaître tous les desserts à base de pomme qui sont trop évocateur de la concurrence avec Apple. "C'est un vrai risque, car la tarte tatin faisait partie de l'expérience client" précise S.Huyt, qui dirige la zone EMEA.

     

    Pour l'analyste David Garilag, Microsoft ouvre la fenêtre à une nouvelle série de partenariats afin de se "rapprocher des usages du quotidiens et d'ancrer plus finement ses offres dans le B to C traditionnel".

     

    Le responsable du service après-vente de l'éditeur américain nous annonce que des discussions sont d'ailleurs en cours avec Franck Provost, car "trop d'utilisateurs s'arrachent les cheveux avec nos outils".

     

     

     

     

    *P.S. : Tout ceci était une farce .... bon 1er avril à tous !

Digital Althéa & Vous HR World