• Les clés du succès : Pragmatisme et rigueur, l'expérience Manitou ! Les clés du succès : Pragmatisme et rigueur, l'expérience Manitou !
    SIRH
    SIRH
    1314 Vues
    10/06/2016
    ETAL

     

     

    Mettre en place un nouveau système de paie, développer le module formation, intégrer la gestion des talents, … autant de projets qui peuvent s’avérer complexes. A travers cet article, nous vous apportons plusieurs pistes pour bien réussir son projet.

    Vincent ROMAIN, responsable SIRH du groupe MANITOU nous fait son retour d’expérience et nous partage sa vision des éléments qui font d’un projet un succès.

     

     

    L’aide au choix

     

    Tout d’abord, il y a la phase d’aide au choix. Cette phase est presque la plus importante dans le sens où elle détermine l’outil à mettre en œuvre. Si plusieurs critères sont à l’étude lors de cette phase (fonctionnalités, expérience équipe projet, aspects techniques, coûts, etc.), les fonctionnalités restent toujours le critère le plus important qu’il faut pouvoir évaluer au mieux. « Il ne faut surtout pas négliger cet aspect, nous dit Vincent Romain, et ne négliger aucune réponse de l’éditeur. Le cahier des charges sur lequel s’appuie l’éditeur pour répondre peut parfois être sujet à interprétation. Il ne faut donc pas hésiter à le détailler et donner des exemples afin qu’une seule lecture soit possible. De même, lorsque vous analysez les réponses, aucun doute ne doit subsister. »

     

     

    Le budget

     

    ​La réussite du projet dépend en partie du budget qui y a été affecté. Ce budget ne doit pas être sous-estimé. « Dans mon passé de consultant, j’ai vu trop de projets qui traînaient ou n’arrivaient pas à terme faute de budget. Or les projets de mise en œuvre sont suffisamment complexes pour ne pas ajouter des problèmes de budgets. Par exemple, dans le cadre de notre projet, une estimation correcte de notre budget nous a permis de déléguer une partie de l'activité sur la reprise de données et donc d’être plus efficace sur ce volet essentiel d’une migration d’outil de paie. »

     

     

    Une AMOA adaptée

     

    Le « mode projet » ne s’invente pas et les réflexes et travaux du quotidien d’un responsable RH, Formation, ou paie ne sont plus les mêmes lorsqu’ils mènent un projet. Il est donc important de les accompagner mais pas de se substituer. Vincent Romain nous donne son avis : « nous avons été accompagnés par une AMOA dès le début du projet. Il faut être conscient de ses limites ne serait-ce qu’en terme de temps. La charge d’un projet vient s’ajouter à notre travail quotidien, l’intervention d’une AMOA est donc la bienvenue d’autant plus qu’elle nous allège de certaines tâches projet indispensable : formalisation des livrables, cadrages, suivi du projet, etc.

     

     

    Globalement, il faut surtout penser qu’un projet vient en complément de l’activité quotidienne des acteurs internes. Il faut tout mettre en œuvre pour leur dégager du temps. »

     

     

    Bon projet !

     

     

     

    Manitou Group, leader mondial de la manutention tout-terrain, conçoit, produit, distribue et assure le service de matériels à destination de la construction, de l’agriculture et des industries. Avec un siège social en France, le groupe enregistre un chiffre d’affaires en 2015 de 1,29 milliard d’euros dans 140 pays, et emploie 3 200 collaborateurs résolument orientés vers la satisfaction client.

     

SIRH Althéa Conseil Retour d'expérience Facteur de succès