• Les 3 méthodes pour évaluer le bénéfice de la « Formation Continue » pour votre entreprise et vos salariés ! Les 3 méthodes pour évaluer le bénéfice de la « Formation Continue » pour votre entreprise et vos salariés !
    Formation
    Formation
    3708 Vues
    26/08/2015
    KFRI

    Depuis l’apparition du Compte Personnel de Formation (CPF) le 1er janvier dernier, la réforme de la formation professionnelle du 5 mars 2014 est mise à mal. A l’heure d’aujourd’hui, pouvez-vous évaluer les bénéfices réels de cette loi sur la compétitivité de votre entreprise et le développement de compétences de vos salariés ?

     

     

    Les 3 modes d’évaluation de la Formation Continue :

     

     

    #1 – Analyser le rendement de l’investissement global en formation

     

     

    Elle consiste à évaluer l’impact de l’investissement global en formation sur la performance des organisations.

     

     

    Il existe 2 variantes, les études sont réalisées :

     

    • Sur un large panel d’entreprises (la plus répandue)

     

    • Sur un nombre restreint d’entreprises.

     

     

    Pour la première variante les données sont récoltées à partie d’enquêtes réalisées par courrier ou téléphone. Les informations recueillies ont principalement trait à la performance organisationnelle et à la valeur de son capital humain.

     

     

    Sur un échantillon réduit l’étude va s’appuyer sur des entretiens auprès des managers ou en étudiant les documents internes de l’entreprise. Ainsi, l’information recueillie est plus riche. Elle aboutit plus facilement à une comparaison des bénéfices, des coûts de la formation et à l’estimation d’un retour sur investissement (ROI).

     

     

    #2 – Evaluer le Retour sur Investissement (ROI)

     

     

    Elle consiste à évaluer le rendement d’un programme de formation d’une entreprise sur la base d’indicateurs de résultats.

     

     

    Cette approche suit un processus d’évaluation en trois phases :

     

     

    1. Phase de planification de l’évaluation

     

    2. Phase de récolte des données

     

    3. Phase d’analyse des données.

     

     

     

     

     

     

    Le retour sur investissement (ROI) de la formation, un indicateur regroupant tous les résultats qui ont pu être convertis en valeur monétaire et qui se calcule de la manière suivante :  

     

     

     

     

     

    En  règle générale, le ROI s’exprime en pourcentage. Rappelons que, par exemple, un ROI de 7 % signifie que chaque euro investi dans la formation est entièrement remboursé et produit en plus un bénéfice de 7 centimes.

     

     

     

     

    #3 – Analyser l’utilité

     

     

    Elle consiste à évaluer le rendement d’un programme de formation d’une entreprise sur la base des compétences développées en formation et transférées dans les activités professionnelles.

     

     

    Dans un premier temps, il s’agit de faire le lien entre les compétences que les personnes ont acquises au cours d’un programme ou d’une activité de formation et leur performance dans leurs activités professionnelles. L’approche permet ensuite d’exprimer ce gain de performance en valeur monétaire, ce que signifie le terme « utilité » de la formation. L’analyse de l’utilité suit un processus proche de la démarche précédente :

     

     

     

     

     

     

    L’impact de la formation sur les compétences est évalué au moyen d’un questionnaire administré avant et après la formation, aux participants, aux supérieurs hiérarchiques, voire même aux collègues (phase de récolte des données).

     

     

     

    Quels bénéfices qualitatifs pour l’entreprise ?

     

     

     

    Une entreprise qui forme = une entreprise qui évolue 

     

     

     

    Pour une entreprise les bénéfices de la « formation continue » sont multiples :

     

     

    • Formidable levier de motivation, quand celle-ci répond aux besoins des salariés.

     

    • Permet de faire évoluer les métiers, les postes, d’intégrer les nouvelles technologies, méthodes, organisations, pour rester performants et crédibles, ne pas être dépassé.

     

    • Capitalise les savoirs, savoir-faire des salariés, évite de les perdre, les améliore.

     

    • Une gestion des compétences accrue et en perpétuelle évolution.

     

    • Une source de recrutement interne. : favorise la mobilité interne et permet d’anticiper les départs à la retraite.

     

     

    D’après Philippe Bloch (conférencier et animateur) : « Investir dans la formation c’est conjuguer au présent mais aussi au futur le souci des hommes et le souci des résultats ».

     

     

     

    La formation continue, un atout pour le  salarié ?

     

     

    La formation continue, si elle présente de nombreux avantages pour l’entreprise, est avant tout une plus-value énorme pour les salariés qui en bénéficient.

     

     

     

    Elle lui permet :

     

     

    • D’acquérir une qualification ou un certificat reconnu dans la profession.

     

    • D’être reconnu de par ses compétences au sein de l’entreprise.

     

    • De faire évoluer ses compétences et ainsi d’être acteur de son évolution professionnelle.

     

    • D’augmenter son employabilité dans un secteur sous tension.

     

    • De garder son poste tout en étant formé : Il peut notamment faire une demande de formation au titre du CIF qui sera mise en œuvre en concertation avec son entreprise.

     

    • Un regain de motivation.

     

     

     

    De plus lors de telles formations,  il arrive souvent que le salarié :

     

     

    • Améliore la qualité de son travail.

     

    • Diminue sa résistance au changement.

     

    • Améliore sa capacité d’adaptation.

     

    • Améliore son ouverture aux autres.

     

    • A davantage confiance en ses capacités.

     

    • Incite les autres employés de l’entreprise à suivre des activités de formation.

     

    • Améliore sa productivité générale.

     

     

     

    De manière générale, un salarié qui a suivi une formation continue effectue un travail de meilleure qualité, est plus productif, s’adapte mieux, est plus ouvert aux autres, a plus confiance en ses capacités…

     

     

    On le voit donc, la formation continue est un atout majeur tant pour les salariés que pour l’entreprise mais, malgré plusieurs leviers de croissance, ce secteur ne souffre-t-il pas de la lourdeur de l'environnement économique et législatif ?

     

     

     

     

    Sources :

     

    http://www.cerclerh.com/

     

    http://www.oce.uqam.ca/

     

    http://www.dbformationfrance.com/

     

     

     

    Pour aller plus loin :

     

     

    Comment l’entretien professionnel transforme-t-il le droit à la formation du salarié en un devoir de l'employeur ?

     

    Formation professionnelle : le présentiel en résistance (1/2) !

     

    Formation professionnelle : le présentiel en résistance (2/2) !

     

     

     

     

     

     

Formation Formation Professionnelle Formation continue