• Digital Workplace : Comment te cuisines-tu ? (2/2) Digital Workplace : Comment te cuisines-tu ? (2/2)
    Digital
    Digital
    2467 Vues
    18/02/2015
    HLEM

    Après avoir posé la définition de la Digital Workplace (1ere partie de l’article : « Digital Workplace : qui es-tu ? »), il est temps de faire un point sur les bonnes pratiques des entreprises dans la mise en place d’une Digital Workplace. S’il y a eu une prise de conscience du besoin de conduire le changement interne, personne ne semble avoir encore trouvé la recette 100% efficace !

     

     

    Mise en bouche savoureuse pour la Digital Workplace

     

     

    Les ingrédients sont multiples pour réussir sa Digital Workplace. Mon premier, revisiter l’état d’esprit et la culture d’entreprise. Mon deuxième, ajuster l’organisation et la gouvernance. Mon troisième, mettre de l’agilité dans les processus. Et mon tout, au travers d’applications normalisées et ergonomiques dans un environnement sécurisé. Qui suis-je ?

     

     

    Je suis une « Digital Workplace » et j’ai commencé ma vie grâce aux convictions de gourmets avisés dans les entreprises*, qui souhaitaient :

     

    • « Construire des concepts numériques pour faire entrer les salariés dans un univers agile »
    • « Socialiser les objets métier pour qu’ils s'inscrivent dans la vie quotidienne des salariés »
    • « Redévelopper les usages dans un écosystème cohérent »
    • « Mettre à disposition un framework de briques fonctionnelles orienté AppStore »
    • « Offrir des solutions ergonomiques qui se déploient en mode viral »
    • « Faciliter l’accès aux données intelligentes pour permettre une meilleure efficacité du travail »

     

     

    Peu importe les ingrédients que vous choisirez pour me cuisiner, mais dépêchez-vous car vous êtes déjà en retard (pour aller plus loin, consultez : Etude sur le Numérique en France) !

     

     

     

    5 principes de base pour bien cuisiner sa Digital Workplace !

     

     

    Rappelez-vous, on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Mes créateurs ont appris de leurs erreurs et voici leurs conseils pour préparer votre recette de Digital Workplace – quel que soit votre secteur ou votre taille d’entreprise :

     

    1. Pas de copier / coller : Ce qui a bien marché chez votre voisin n’est généralement pas reproductible. La collecte d’informations au travers de benchmark ou de veille ne suffit pas. Il faut connaitre et comprendre son organisation, sa culture, sa brigade pour sublimer les ingrédients qui fonctionneront chez vous et raviront vos invités.
    2. Sans sponsorship et/ou gouvernance, posez votre tablier. Vous bénéficierez au mieux d’un effet BUZZ, mais personne ne reviendra diner chez vous ! Vous aurez fragilisé vos chances d’avoir de nouveaux budgets et déçu vos convives. Il faut construire votre stratégie pour cuisiner votre Digital Workplace.
    3. Pas de déploiement industriel pour la Digital Workplace. Il faut travailler soigneusement les produits de saison : une poignée de gouvernance et d’organisation, une cuillérée de culture d’entreprise et managériale, et un zest d’envie. Puis, il faut construire un déploiement par typologie de besoins client. Vous pourrez ensuite labéliser vos plats pour les mettre à la carte.
    4. Pas de folie des grandeurs. Il faut organiser les postes de travail avec une logique de petite victoire, une méthodologie test&learn et déterminer les indicateurs de mesure pertinents dans le temps de l’efficacité du travail.
    5. Ce n’est pas à la fin de la préparation qu’on mesure le succès, ni à la fin de la première dégustation ! Il faut savoir reproduire l’exploit et mettre en place une équipe d’amélioration continue en écoutant le feedback des clients.

     

     

     

    Le plus qui fera la différence : l’équilibre des saveurs !

     

     

    Pour me cuisiner à la perfection, il vous faudra une équipe pluridisciplinaire, motivée, soudée et prête à se remettre en cause. Chacun a donc le devoir d’y mettre le meilleur de soi-même pour assurer la réussite d’une Digital Workplace :

     

    • Vous entreprise devrez trouver le bon équilibre entre nécessaire, confidentialité des recettes et sécurité du système, versus autonomie d’expression des équipes. Il faudra faire confiance aux collaborateurs pour apprendre et s’autoréguler. Et il faudra accepter de transférer des budgets de contrôle à priori des produits vers des budgets d’amélioration continue à posteriori.
    • Vous DSI et/ou éditeurs devrez accélérer la mise à disposition d’ustensiles performants, ergonomiques, interopérables et utiles. Il faudra développer la capacité de recherche sémantique, le push d’information profilée auto-apprenant, et fournir un parcours collaborateur simplifié.
    • Vous salariés devrez être pragmatiques dans l’utilisation et la consommation des produits, tant la semaine que le soir et le week-end. Il faudra accepter de découvrir par soi-même son propre rythme et de travailler en mode collaboratif. C’est la clé de l’employabilité pour demain.

     

     

    Pour réussir votre Digital Workplace, il faudra avant tout savoir être patients. En effet, la rapidité de mouvement d’un groupe est inversement proportionnelle à sa taille. La recette demande une vraie préparation pour être livrée « minute » à vos clients en remportant une forte adhésion. Comme pour toute recette, un seul critère de succès : est-ce que les salariés en redemandent ?

     

     

     

     

    A lire également : "Digital Workplace : Qui es-tu ? (1/2)"

     

    * Extrait des verbatims entendus chez des clients en 2014 pour mettre en place une « Digital Worplace ».

     

     

Digital HR World RSE Collaboratif Digital workplace