• « Behind the MOOC » : L’interview de Fabrice MAULEON  (1/3) ! « Behind the MOOC » : L’interview de Fabrice MAULEON (1/3) !
    Digital RH
    Digital RH
    4014 Vues
    18/11/2015
    PLEC

    En tant qu’expert RH et Digital, Althéa s’intéresse depuis plusieurs mois au phénomène des Massive Open Online Courses (MOOC). Au-delà de ce que nous avons pu en apprendre au travers de notre veille, nous avons voulu aller plus loin, en explorant les MOOC, vus de l’intérieur…

    Pour le 1er volet de notre enquête, nous tenions à  confronter notre vision à la réalité des coulisses d’un MOOC, un vrai ! Il nous a semblé naturel de nous tourner vers un des précurseurs français, Fabrice MAULEON de France Business School (FBS), concepteur du MOOC « Pensée Design ».

     

     

    Qui est Fabrice MAULEON ?

     

     

     

    Oserions-nous dire qu’il nous a enthousiasmés avec son petit côté John Keating du « Cercle des Poètes disparus » ? Plus sérieusement, avant tout professeur, pour qui la transmission des savoirs semble être un objectif permanent, Fabrice MAULEON est également acteur de l’innovation pédagogique. Au travers du « Learning Hub » qu’il pilote chez FBS, il a pour ambition de dépoussiérer l’enseignement (français) en imaginant l’école du futur.  Il écrit également des ouvrages, le dernier paru s’intitule « Le réflexe Soft Skills : les compétences des leaders de demain ».

     

    Toujours à la recherche de nouveaux outils pédagogiques, il a décidé de lancer son MOOC. D’une part pour se forger sa propre opinion, mais aussi parce qu’il a l’intuition que les MOOC seront une des révolutions de l’éducation de demain.

     

     

     

     

    Pourquoi vous parler du MOOC « Pensée Design » ?

     

     

    Côté Althéa, nous avons probablement choisi ce sujet parce que c’est un MOOC que nous avons testé en tant qu’élèves… Mais chut ! Notre ressenti vous sera livré prochainement dans le 2nd volet de cette enquête.

     

     

    Et puis… le succès de ce MOOC nous a fortement motivés à l’analyser de plus près. Le MOOC Pensée Design c’est :

     

    • 2 600 inscrits.

     

    • 1 200 d’entre eux ont complété le quizz de la 1ère semaine.

     

    • 500 prototypes « Pensée Design » créés.

     

    • 600 inscrits sont allés jusqu’au bout.

     

    • … Dont 80% ont eu la certification finale.

     

     

     

    Sachant qu’en moyenne moins de 10% des inscrits arrivent au bout*, on s’est dit que ce MOOC était un cas d’école intéressant pour notre étude, ne serait-ce que par la volumétrie des participants.

     

     

     

    Dites Fabrice, c’est difficile de lancer un MOOC ?

     

     

     

    Fabrice a commencé à en parler à sa direction en septembre 2013, pour un démarrage du MOOC en mai 2014. Soit 9 mois de préparation, incluant la partie production du MOOC qui a été réalisée de mi-janvier à fin mai 2014. C’est finalement très raisonnable au regard de la qualité du contenu qui a été proposé.

     

     

    Selon Fabrice, le plus compliqué n’a pas été de produire le contenu, les cours et les quizz mais plutôt de scénariser l’expérience de l’apprenant, de façon à rendre celle-ci la plus pédagogique et enrichissante possible. L’objectif étant d’accrocher les apprenants afin d’avoir un bon taux de complétion du MOOC. Objectif atteint puisque 23% ont été au bout.

     

     

    Une fois la machine lancée, le MOOC prenait environ 5% à 10% du temps de travail de Fabrice et de son équipe (3 personnes). Il était également accompagné d’un prestataire dédié (société Unow). Moralité : mieux vaut être bien entouré !

     

     

     

     

    Mais d’ailleurs, c’est quoi l’intérêt pour une école de proposer un MOOC ?

     

     

    • Diffuser la marque de l’école : France Business School (FBS).

     

    • Servir de prototype à Fabrice dans le cadre de ses recherches en tant que Directeur du Learning Hub, et ainsi faire de la R&D pour moderniser les produits internes FBS (MBA online, cours en ligne, …).

     

    • Faire du « talent hunting » via la base de données du MOOC. En effet, 75% des apprenants sont des professionnels qui sont là soit par curiosité, soit en recherche d’un complément de compétences. C’est donc un vivier idéal pour faire du push de produits adaptés ensuite.

     

    • Avoir une stratégie d’« open innovation » : mettre gratuitement un produit en ligne pour générer du business par la suite. Ainsi Fabrice a été contacté par des entreprises qui souhaitent personnaliser le MOOC pour leurs formations internes.

     

     

     

    Oh Captain ! My Captain !  L’avenir des MOOC, c’est quoi ?

     

     

    Les MOOC traduisent une révolution digitale qui impacte l’éducation. L’éducation vit ce que la presse et la musique ont déjà vécu. Lorsque ce type de révolution arrive dans un secteur, la majeure partie de ses acteurs risquent de disparaître s’ils ne s’adaptent pas.

     

     

     

    L’avenir réside dans les stratégies post MOOC qui seront mises en place. Demain on pourrait réunir les membres de la communauté et faire un weekend « Design thinking ». On pourrait monter une « Design Start up » avec les idées qui ont été élaborées par la communauté d’apprenants durant le MOOC.

     

     

     

    Et pourquoi ne pas appliquer le modèle « crowdfunding» aux MOOC ?  Il serait même possible d’orienter le MOOC en invitant les apprenants à travailler sur une thématique précise pour leur prototype « Pensée design » (thématique innovante qui intéresserait l’entreprise ciblée).

     

     

    Bref, nous avons rencontré Fabrice MAULEON !

     

     

     

     

     

     

     

    Pour aller plus loin :

     

     

    « Behind the MOOC – Vol. 2» : L'interview de Julie Doumenc !

     

    « MOOC : révolution RH ou phénomène de mode ? »

     

    L’annuaire des MOOC francophones 

     

     

     

     

     

     

     

    Source : http://www.timeshighereducation.co.uk/news/mooc-completion-rates-below-7/2003710.article

RH Digital Formation Compétences Digital RH Carrières E-learning Formation Professionnelle Formation continue