• Althéa fait le bilan et envisage l’avenir avec confiance Althéa fait le bilan et envisage l’avenir avec confiance
    En coulisse
    En coulisse
    1455 Vues
    08/07/2013
    YFON

    Cela n’aura échappé à personne : 2012 fut une année compliquée pour l’économie : investissements ciblés et prudents, cycles de décisions transformés, réduction des bénéfices malgré un effort redoublé, etc. Malgré ce contexte de crise, Althéa n’a pas bouleversé sa ligne de conduite faite de prises de risques et d’innovations continues ce qui lui permet de présenter un bilan tout à fait honorable. Afin de faire le point sur l’année écoulée et de découvrir les tendances à venir, Olivier Laurent, directeur associé et responsable du Pôle RH, nous livre son témoignage sur la stratégie d’Althéa et sa vision du futur.

     

    C’est à partir de septembre 2012 que nous avons réellement pu mesurer les conséquences de la crise dans la gestion des affaires où, phénomène plutôt rare en période de croissance stable, certains clients ont décidé de mettre un terme prématuré à des projets et ce, malgré des investissements importants. La visibilité du portefeuille d’activité par les associés est devenue très réduite, car si les contrats de partenariat s’engagent sur un semestre voire une année quand les décideurs n’ont pas de doute sur la croissance économique, nous sommes actuellement sur des cycles de trois mois avec des renouvellements prudemment mesurés. Mais 2012 marque surtout le début de l’ère des Achats : les directions des achats sont dorénavant très présentes et réalisent une mise en concurrence agressive, qui se répercute sur les processus de décision (devenus plus longs) ainsi que sur la marge fortement réduite. Ces difficultés cachent cependant une lueur d’espoir : l’activité est toujours présente.

     

    Maitriser l’activité en temps de crise se mérite : nos très belles références et la qualité des équipes ne suffisent plus à gagner la confiance des clients, qui accordent une attention toute particulière à la qualité et à la pertinence des livrables. L’expérience étant de mise, il n’est désormais plus rare pour un consultant de partager une mission avec son président ou les associés du cabinet.

     

    Nous avons également misé sur une forte activité commerciale et nous avons remporté de très beaux contrats ces derniers mois (ONF sur une mission d’accompagnent au changement, RATP sur le schéma directeur RH, BNP PARIBAS). Ces nouveaux partenariats s’inscrivent dans notre volonté stratégique de renforcer nos offres et notre positionnement sur le secteur public et parapublic. Domaine qui est en pleine réflexion sur des problématiques de maitrise des budgets paie et gestion administrative, d’accompagnement au changement et de recherche de bonnes pratiques issues du secteur privé.

     

    Leader français sur le marché des études amonts, nous sommes de plus en plus sollicités pour des études de schémas directeurs RH & SIRH, des réalisations de business case détaillés, des réflexions sur l’optimisation des processus RH et sur la convergence des pratiques organisationnelles. En 2012, les schémas directeurs, l’aide au choix et les réorganisations ont représenté plus de 20% de notre activité, 60% du CA a été réalisé sur l’accompagnement en déploiement de projet, et 20% a été réalisé sur du partenariat avec des entreprises qui déploient à l’international, secteur où nous souhaitons continuer à développer notre présence.

     

    Althéa ne compte pas subir ce ralentissement économique : la différenciation, l’envie, la prise de risque et la culture du partenariat sont les tendances 2013 qui se traduiront notamment par l’évolution de nos offres et la recherche constante d’amélioration et d’innovation. Dans un contexte d’évolutions technologiques successives, nous réalisons fréquemment des études sur les tendances et leurs influences sur le marché. L’étude HR IDEA sur l’identité digitale RH des sociétés du CAC 40 portée par Héloïse Lemeillet, Associée du cabinet, en est une illustration concrète. La première édition de cette étude, très remarquée par les spécialistes du sujet, est le fruit de la coopération de tout le cabinet, convaincu que la communication digitale représente l’avenir de la valorisation de la marque employeur.

     

    Globalement, nous restons très confiants en l’avenir : le pôle RH est piloté par une équipe solide et des consultants qui avancent dans le même sens. Clin d’œil à la métaphore du navire, chère à David Bellaiche, notre président : nous traversons une tempête, mais chacun occupe son poste, c’est ce qui fait la force de notre structure. Malgré les secousses, nous maintenons le cap avec une vraie croyance dans le cabinet : nous ressortirons plus forts de ces difficultés. Preuve de ce dynamisme, les recrutements ont été maintenus sur 2012 et le seront encore sur 2013, avec l’objectif de doubler l’effectif sur trois ans, en investissant notamment dans les futurs talents avec l’ouverture de la Junior Academy : un programme pensé et conçu par Althéa pour le recrutement, l’intégration et le développement des jeunes diplômés.

     

Althéa & Vous HR World