Radiall a choisi Althéa pour son projet d'Aide au choix de son nouveau SIRH ! Retour sur ce projet avec le témoignage d'André Hartmann, Directeur exécutif chargé des RH et des fonctions support du Groupe Radiall !

  • Actualité
    16/02/2016

    A travers le renouvellement de son SIRH, le groupe Radiall souhaitait disposer d’outils intégrés, couvrant un large spectre fonctionnel (de la GTA à la gestion des entretiens en passant par la paie et le pilotage de la masse salariale). La nouvelle solution devait également être un levier pour la gestion du Groupe à l’international et apporter une dimension collaborative ! Radiall a choisi Althéa pour l'accompagner dans son projet d'aide au choix de son nouveau SIRH et pour l'accompagnement de sa mise en oeuvre.

     

    Découvrez, l'interview exclusive d'André Hartmann Directeur exécutif chargé des RH et des fonctions support du Groupe Radiall qui revient pour vous sur les détails de ce projet stratégique pour Radiall.

     

     

    Quels ont été les éléments déclencheurs de votre projet ?

     


    André Hartmann : "Nous nous sommes posé la question depuis plusieurs années de changer le logiciel de paie. Malgré des évolutions successives, l’outil Axys mis en place en 1995, n’était plus en mesure de répondre à nos besoins. Par ailleurs nous disposions de plusieurs logiciels, non reliés les uns aux autres, ce qui demandait autant de ressaisies des mêmes informations : gestion des temps (Kronos / Efficient), paie (Meta4 / Axys), gestion des compétences (Adequasys / Allegro). Enormément de tâches RH étaient effectuées sur tableur, à partir d’extractions des logiciels précédents. Pour permettre aux équipes RH de se consacrer davantage aux tâches à valeur ajoutée, nous nous sommes donné l’objectif de trouver un système intégré avec gestion des temps, administration de la paie, gestion des compétences, gestion de la formation, pilotage de la masse salariale et reporting RH. L’arrivée de la DSN a fini de nous mettre le pied à l’étrier au début de l’année 2014. Il était hors de question de faire évoluer notre système de paie existant."


    Pourquoi avoir choisi de vous faire accompagner par un cabinet de conseil pour le choix de votre SIRH et sa mise en oeuvre ?

     


    A.H : "Pour disposer d’un conseil pertinent par apport d’expertise et de méthodologie dans les démarches de choix et de mise en oeuvre de notre nouveau SI RH. Pour confier la gestion du projet à une ressource compétente, dont nous ne disposions pas en interne."

     

     

     

    Si vous n’aviez pas fait appel à un cabinet quels sont les moyens internes que vous auriez dû mettre en oeuvre ?

     


    A.H : "Nous aurions dû recruter un chef de projet SI RH."

     

     

     

    Quels ont été les critères qui vous ont amené à choisir Althéa ?

     


    A.H : "Nous avons été sensibles au professionnalisme de l’offre, à la pertinence de leur proposition quant à la bonne démarche à suivre. L’expérience et la personnalité du chef de projet proposé ont joué dans le choix. L’adéquation de l’offre financière à nos objectifs qualité / prix a bien sûr été un critère de décision non négligeable. De plus, les prises de références auprès de clients ont donné de très bons échos."

     


    Que vous a apporté cet accompagnement dans le cadre de l’aide au choix ? Lors de la phase de mise en oeuvre ?

     

    Sur l'Aide au choix :


    A.H : "Nous avons bénéficié de la rédaction « professionnelle » du cahier des charges, de l’identification des acteurs du marché susceptibles de nous offrir un outil intégré.
    Le lancement de l’appel d’offre s’est déroulé en bonne et due forme. Althéa nous a aidé dans l’exploitation et la comparaison des offres, dans l’organisation des séances de soutenance de la part des offreurs. En deux mois et demi, nous avons pu mener toute la démarche, de la finalisation du cahier des charges à la sélection finale de l’offre. Seuls nous n’y serions pas arrivés en si peu de temps."

     


    Sur la phase de mise en oeuvre :


    A.H : "Althéa s’est mis dans une position de codirection du projet avec le DRH. Le consultant a réalisé le pilotage du projet en tant que chef de projet : coordination des chefs de file Radiall paie, GTA et GAP, interfaçage avec l’offreur. La présence en ateliers d’analyse a été un support pour cette phase très structurante avant le paramétrage de l’outil. L’organisation des tests a permis de minimiser les risques de problèmes après le Go Live. Enfin, le consultant a maintenu une pression permanente sur l’offreur pour la bonne organisation des réunions de projet et de pilotage des chantiers."

     


    Comment avez-vous impliqué vos équipes sur le projet ?

     


    A.H : "Les responsables RH de chaque site ont été associés au choix de l’offreur, à travers des réunions préparatoires avec Althéa, le dépouillement des offres, la participation à la soutenance des offreurs. Nous avons fait une revue systématique de l’avancement du projet SI RH, avec des prises de décisions sur les points ouverts, lors de la réunion mensuelle de coordination RH. Les techniciennes paie ont participé à la soutenance des offreurs finalistes pour apporter leur vision « métier ». Deux assistantes RH ont été mises en avant en tant que chefs de file paie et GTA. Les autres assistantes paie et GTA ont été régulièrement consultées lors de la phase d’analyse. Toutes les assistantes paie / GTA ont participé, de manière plus ou moins intensive, à la phase de tests."

     


    Comment avez-vous constitué votre équipe projet interne ? Quelle charge cela a-t-il représenté ?

     


    A.H : "La désignation des chefs de file s’est faite selon les compétences des responsables RH et des assistante : paie, GTA, GAP, reprise. Les chefs de file paie et GTA ont été dédiés à 100% au projet, à partir du milieu de la phase d’analyse. Au total, nous avons consacré une quinzaine de mois / homme au projet."

     


    Quel est selon vous le rôle d’un DRH sur ce type de projet ?

     


    A.H : "Il doit insuffler le projet, puis le porter en tant que sponsor et directeur de projet. Pour Radiall, cette dernière tâche a pu être partagée avec le chef de projet d’Althéa, ce qui m’a permis de mener de front le projet et mes multiples autres responsabilités en tant que directeur des ressources humaines et fonctions support du Groupe. Il doit intervenir auprès de l’offreur pour veiller au respect des engagements et du planning, mener les « escalades » nécessaires, en soutien à son équipe. Sans oublier qu’il doit prendre les décisions après avoir consulté ses équipes."

     


    A l’issue du projet, pensez-vous avoir atteint vos objectifs ?

     


    A.H : "Nous avons réussi le Go Live paie, GTA et GAP au 1er janvier 2015, comme prévu. Et pourtant le planning, du choix du cabinet SI RH au basculement effectif, s’est étalé sur 10 mois à peine. Nous n’avions pas vraiment de marge pour un éventuel report. D’autre part, notre budget a été respecté. "

    Fort de cette expérience, quels sont, selon vous, les facteurs clés de réussite d’un projet SIRH ?

     


    A.H : "Je citerai avant tout le soutien de la direction générale, ainsi que la détermination et l’implication effective du DRH dans le pilotage du projet. De même, il est important que les équipes RH soient impliquées dès le début du projet.Le pilotage de l’offreur est primordial tout au long du projet, notamment à travers les comités de pilotage et de projet réguliers et préparés. Le recours à l’aide d’un cabinet SI RH est un facilitateur puisqu’une entreprise ne change que très rarement son système d’informations RH."


    Quels sont les écueils à éviter ?

     


    A.H : "Il ne faut pas sous-estimer le travail que représente un tel projet : nous avons passé bien plus de temps que nous l’imaginions au démarrage. Le fait de confier le rôle de chef de file et de coordination à des personnes impliquées fortement dans l’opérationnel est un risque de par le manque de disponibilité et d’habitude quant au fonctionnement en mode projet. Une erreur serait de compter sur le pilotage exclusif du projet par l’offreur (contenu des tests, respect du planning, …), le maitre d’oeuvre a un rôle important à jouer en réalité."

     

     

     

    Pour en savoir plus sur le contexte de ce projet, cliquez ici !

     

     

     

     

     

     

    Pour en savoir plus sur l'offre "Aide au Choix SIRH" Althéa ?

     

     

    Le marché des solutions RH est en constante (r)évolution : généralisation du SaaS, émergence de nouveaux acteurs, fusions et rachats d'acteurs historiques, multiplicité des offres, valeur ajoutée réelle des fonctionnalités offertes, ergonomie et expérience utilisateur, capacités de reporting...

     

     

    Dans ce contexte, comment choisir la solution qui vous ressemble dans la jungle des SIRH ?

     

     

    Althéa vous aide à décrypter les offres des éditeurs et vous apporte son expertise pour choisir la solution adaptée à vos besoins ! Pour en savoir plus, cliquez ici.